Bruxelles
Vleurgat
2015
1 - 8

Rénovation d’un immeuble des années soixante

 

Contrairement à l’immeuble Larousse, celui-ci a moins d’atouts historiques dans son jeu. Il a donc été nécessaire d’envisager le projet sous un angle économique plus serré. 

Vu la largeur de l’immeuble, la composition originelle a été basée sur un flat à l’avant et un à l’arrière.

L’arrière ne possédait donc pas d’issue de secours secondaire ( échelle des pompiers ) puisque sans contact avec la voirie. Pour régler ce problème, nous avons donc opté pour un appartement deux chambres par niveau de +/-75 m2.

L’ensemble a été réalisé en améliorant les isolations thermiques ( emballage complet ) basse énergie et acoustiques !

Les autres aspects de la transformation ont été adaptés à la réglementation et au goût du jour selon notre sensibilité pour des locaux destinés à la location.

Le soin apporté au détail a permis d’en faire un immeuble reparti pour les trente prochaines années.

Un exemple d’option prise dans le souci d’une architecture plus soignée : à chaque étage, le garde-corps en façade avant a été éloigné de la facade pour permettre, le long des châssis, la pose des stores solaires indispensables à la gestion des apports solaires de ces grandes baies vitrées. Un longeron barre toute la largeur de façade posé à 70 cm de haut supportant devant les baies ouvrables les garde-corps à 110 et 120 cm de haut suivant la réglementation ! Le résultat est que la position basse de ce longeron est gérée de façon moins écrasante, oppressante pour les occupants. 

Retour aux projets