Bruxelles
Relais
2011
1 - 26

Maison mitoyenne bel étage 2 chambres

_ Programme

Le propriétaire avait au fond de son jardin un accès à une deuxième rue et par conséquent à un terrain encore à bâtir. Il souhaitait la réalisation d’une maison très contemporaine plastiquement et du point de vue de la fonctionnalité.
Le propriétaire est amateur d’art avisé. Il a intégré, dans les deux maisons, des oeuvres taillées sur mesure, sorte de performances définitives et souhaitait aussi faire de cette maison nouvelle un lieu possible d’expositions éphémères.

_ Projet

Outre le programme, il nous a d’abord fallu tirer parti de la particularité du terrain de forme trapézoïdale. Le non parallélisme des murs mitoyens et la manière de composer les plans créent un tel dynamisme naturel que l’on ne ressent finalement pas du tout les possibles effets négatifs de la faible largeur de la façade avant ( 4,50 m ).

Traitement de la façade à rue en 4 strates

1. Le soubassement opaque abritant le hall et le garage est recouvert sur toute la largeur et la hauteur du rez par le même matériau uniforme (aluminium laqué). Le dessin des découpes se veut simplement logique en réduisant au maximum le nombre de découpes des plaques en fonction des deux portes et des différents pliages indispensables.

2. Le bel étage présente un ensemble complètement vitré pour ouvrir au maximum comme en façade arrière l’espace du séjour. Le soubassement du rez y est prolongé d’une allège à hauteur d’assise et de 80 cm d’épaisseur permettant de protéger de la vue à partir de la rue tout en conservant une large ouverture.

3. Au 2e étage, l’encadrement de la fenêtre également en alu donne une impression de suspension au-dessus du séjour complètement vitré.

4. Au 3e étage, on aboutit par la poursuite de l’escalier à un édicule qui donne accès à une terrasse recouvrant toute la surface de la maison.

Pour éviter les surchauffes dues à l’ensoleillement en façade ouest, deux bannes ont été placées aux 1er et 2e étages. Les bannes par rapport aux stores ou aux volets permettent une protection solaire en conservant une vue partielle sur la rue, solution particulièrement indiquée pour garder partiellement une vue sur cette parcelle étroite.

Traitement de la façade jardin en 4 strates
1. Un escalier monumental en caillebotis métallique galvanisé relie le jardin en demi-niveau par rapport au bel étage. Le choix de ce matériau s’est fait pour permettre aux plantations de croître sous cet escalier (eau et lumière).

2. Comme à l’avant, le bel étage présente un ensemble complètement vitré mais plus large ( 5,5 m ).

3. Au 2e étage, l’encadrement de la fenêtre donne également une impression de suspension au-dessus du séjour complètement vitré. Par effet de contraste avec la façade à rue, cet encadrement est réalisé en bardage bois récupéré par le démontage d’anciennes cabanes. Cela donne un effet plus en rapport avec le côté jardin tandis qu’en façade avant l’effet est plus urbain.

4. Au 3e étage, la présence de la terrasse donne une vue panoramique sur la végétation de l’intérieur de l’îlot.

Traitement en plan
1. Rez-de-chaussée

– Toujours dans le but de ne pas subir la faible largeur, le garage et l’entrée pédestre sont séparés par un ensemble vitré.

– Le sol de la partie garage est réalisé en pente vers la rue pour éviter de devoir allumer le moteur à l’intérieur de celui-ci.

– Cette maison devant parfois servir de support à la présentation d’expositions artistiques, l’espace du garage est traité de manière presqu’aussi soignée que le reste de la maison.

 

2. Bel étage

– Le dynamisme de l’espace contenant la cuisine et le séjour, est obtenu par le non parallélisme des murs mitoyens, la grande hauteur du plafond, et le vitrage total des deux façades.

– La cuisine est positionnée à l’avant et une marche plus bas que la salle-à-manger pour aligner le plan de travail et la table à manger. Cela permet aussi de réduire la différence de hauteur entre les regards [rapport assis-debout].

– La bibliothèque sert de structuration de cet unique espace de vie et sert de garde-corps à l’escalier sur deux niveaux permettant d’avoir du rangement tout en gardant de la transparence entre les livres.

– Les meubles affiliés à la cuisine et à l’espace à manger contre le mitoyen sont conçus pour éviter le rétrécissement, comme en suspension fixés au mur et perforés en leur centre.

 

3. 2e étage

– Les deux chambres sont reliées par un palier dont le sol est vitré, pour augmenter la sensation de liaison entre ce niveau et le bel étage.

– La salle de douches est traitée de manière symétrique avec le lavabo au centre, la douche et le WC de part et d’autre. Ces fonctions sont séparées par des parois vitrées avec extractions pour l’évacuation des odeurs et de l’humidité. Ce traitement permet en une seule pièce de valoriser ces trois fonctions qui gagnent en esthétique et en sensation d’espace sans perdre en qualité de fonctionnement.

 

4. Terrasse sur le toit:

– Rappelons que la cage d’escalier se termine par un édicule donnant accès à une grande terrasse en bois faisant toute la surface de la maison. Cette position dominante et sur toute la surface de la maison donne à l’ensemble une respiration de plus qui continue à participer à la volonté de faire oublier qu’on vit dans une maison réalisée sur une toute petite parcelle.

– Des plantes en contenants synthétiques colorés habillent et privatisent l’espace. Les garde-corps entièrement vitrés conserve à ce lieu haut perché son ouverture tout en servant de coupe-vent permettant une utilisation de la terrasse prolongée dans la saison.

Informations techniques

Construction
Construction neuve

Programme
Maison mitoyenne bel étage 2 chambres

Phase
Projet réalisé 2016

Maître d’ouvrage
Privé

IS
Matriche sprl

Surface
190m²

Retour aux projets